Lettre d'information

La compréhension aide à résoudre les conflits, la force non !

Les conflits familiaux peuvent être épuisants et demander beaucoup d’énergie, mais ils font partie de la vie et sont souvent l’occasion de changer les choses.

Naissance d’une lutte de pouvoir

Dans les situations conflictuelles, nous sommes souvent convaincus d’avoir raison et que l’autre a tort. Nous dépensons beaucoup d’énergie à convaincre l’autre de notre position afin qu’il comprenne enfin qu’il a tort. Aborder les conflits ainsi, c’est partir inconsciemment du principe qu’il y aura un « vainqueur » et un « perdant ». Si les deux parties au conflit adoptent cette attitude, cela conduit à une lutte de pouvoir sans fin, qui pourra certes être ponctuée de « trêves », mais qui reprendra à la moindre occasion parce qu’aucune des deux personnes ne se sent comprise.

Lorsque des parents ont des conflits (sans fin) avec leurs enfants, ils craignent souvent que leur relation en pâtisse et essayent alors d’éviter les conflits. Dans ce cas, ils répriment leurs frustrations ce qui provoque une souffrance intérieure qui s’exprimera souvent dans le cadre d’un autre conflit (p. ex. avec le/la partenaire). Cela peut entraîner un véritable cercle vicieux.

Sortir du conflit sans esquive – oui, mais comment ?

Les parents peuvent aussi aborder les conflits de manière à favoriser le développement, sans esquiver les disputes ni entrer dans une lutte de pouvoir.

Au lieu de se demande « qui a tort ? », « qui a raison ? » ou « qu’est-ce qui est juste, qu’est-ce qui est faux? », les parents peuvent se poser des questions pour comprendre:

  • De quoi s’agit-il ?
  • Qui a besoin de quelque chose ?
  • Qu’est-ce qui pourrait améliorer la situation ?

Les parents peuvent voir le conflit sous l’aspect du développement de l’enfant par exemple et essayer de comprendre ce qui se passe. Il s’agit de prendre de la hauteur et d’appréhender la situation dans son ensemble. Les enfants qui se trouvent dans une phase d’affirmation de leur autonomie ou de leur volonté essayent d’imposer... leur volonté. Cela entraîne forcément des conflits. Ce qui est essentiel puisque nous voulons aussi que nos enfants soient capables de défendre ce qu’ils sont. La puberté est une autre phase de développement au cours de laquelle les jeunes cherchent à se détacher du foyer familial.  Cette situation aussi ne manque pas de déclencher des désaccords. C’est également important puisque nous souhaitons que nos jeunes adultes soient indépendants et volent de leurs propres ailes.

Les enfants sont aussi plus irritables lorsque la « chaleur du nid » (amour, tendresse, temps partagé) leur manque. Ils déclenchent des affrontements pour entrer en contact attirer l’attention sur leur « manque » intérieur. Dans ce cas, prendre à nouveau du temps avec son enfant peut permettre de désamorcer la crise.

Garder à l’esprit les « raisons » de ces conflits peut éventuellement aider les parents à supporter plus facilement ces comportements (temporaires !). Conformément à notre devise : nous ne pouvons pas contrôler les situations, mais nous pouvons décider sur quoi nous concentrer et comment nous voulons réagir.


A propos de la devise

« La compréhension aide à résoudre les conflits, la force non ! » est l’une des 12 devises qui structurent le cours pour les parents « Parents Plus® ». Ces devises mettent en lumière des principes éducatifs importants et servent aux parents de fil conducteur dans leur pratique quotidienne.

Le cours destiné aux parents transmet le modèle d’une « éducation constructive » : à côté d’une attitude aimante, chaleureuse et attentive envers les enfants, la priorité est aussi donnée à la transmission de règles, de valeurs et de normes claires.